Comment arroser, fertiliser et tailler le basilic. Identifier et traiter maladies et insectes les plus commun comme le mildiou, les champignons et thrips

Comme toute diva de ce monde, le basilic a besoin de petits soins. Ne vous inquiétez pas, le goût exquis de ses feuilles vous fera vite oublier tous les caprices de cette belle plante.

Entretenir son plant de basilic

En réalité, le basilic n’est pas très demandant, mais il requiert tout de même des soins et une surveillance hebdomadaire.

L’arrosage

Le basilic n’aime pas les sols détrempés, mais il est gourmand en eau. Gardez le sol humide en arrosant tous les jours, sauf en cas de pluie, surtout pour la culture en pot et ajoutez du paillis. Arrosez les pieds pour éviter de mouiller le feuillage, car l’humidité entraîne la formation de champignons. Pour cette même raison, privilégiez un arrosage matinal.

Les engrais

Fertilisez une fois par mois avec un engrais liquide à base d’algues ajouté à l’eau d’arrosage ou une émulsion de poissons, selon le mode d’emploi.

La taille

Le basilic : entretien et lutte contre les maladies et les insectes

Pour favoriser une croissance buissonnante et une abondance de feuilles, pincez toutes les tiges au-dessus d’au moins deux paires de feuilles. Empêchez-le également de monter en fleurs en pinçant les extrémités des tiges quand les fleurs se forment. Pour pincer, il suffit de couper les tiges avec les ongles du pouce et de l’index. Utilisez vos ongles plutôt qu'un instrument en métal pour éviter l’oxydation.

La récolte

Cueillez les feuilles tout au long de l’été. Choisissez les plus belles feuilles et sectionnez la tige en entier pour favoriser de nouvelles pousses. Récoltez le basilic juste avant de l’ajouter à vos recettes afin de conserver toute sa fraîcheur et son arôme. Juillet et août est la période idéale pour récolter en grande quantité à des fins de congélation.

Maladies et insectes

Le basilic : entretien et lutte contre les maladies et les insectes

Même s’il a la propriété de repousser certains insectes, le basilic peut aussi être victime de maladies et d’infestations. La chaleur et l’humidité dont il a besoin favorisent la formation de champignons et attirent les insectes nuisibles. La surveillance est de mise. Voici les principales affections qui peuvent toucher le basilic.

Nom

Description

Pour l’éviter

Pour le traiter

1 - Virus de la tache nécrotique de l’impatiens

Virus

Apparition de mosaïque et de taches brunâtres

Tiges tachées, marbrées ou mouchetées

Détecter la présence de thrips, car ils sont facteurs de propagation.

Détruire les plants infestés.

Essayer un traitement anti-pucerons à base de savon ou traiter avec un insecticide.

2 - Fusariose

Champignon

Apparition de chancres brun foncé sur les tiges.

Favoriser l’aération du plant de basilic pour faciliter le séchage des feuilles.

Éviter d’arroser le feuillage.

Appliquer un biofongicide en prévention.

Pas de traitement. Enlever et détruire les plants malades.

3 - Coup de soleil

Plages jaunâtres sur les feuilles.

Brûlure des jeunes feuilles.

Déplacer le plant en situation semi-ombragée ou lui apporter une ombre partielle, surtout en période de canicule.

Enlever les feuilles jaunies ou brûlées.

4 - Mildiou

Champignon

Jaunissement des feuilles.

Apparition d’un duvet gris foncé sous les feuilles.

Favoriser l’aération du plant de basilic pour faciliter le séchage des feuilles.

Éviter d’arroser le feuillage.

Appliquer un biofongicide en prévention.

Pas de traitement.

Enlever et détruire les plants malades.

5 - Moisissure grise

Champignon

Apparition de taches ou brûlures sur les feuilles et de chancres sur les tiges.

Favoriser l’aération du plant de basilic pour faciliter le séchage des feuilles.

Éviter d’arroser le feuillage.

Appliquer un biofongicide en prévention.

Pas de traitement.

Enlever et détruire les plants malades.

6 - Thrips

Insectes

Apparition de minuscules taches grises et de nécroses.

 

Détruire les plants infestés.

Essayer un traitement anti-pucerons à base de savon ou traiter avec un insecticide.

Les plants ou les parties de plants infestés de champignons ou d’insectes indésirables ne doivent pas être jetés au compost. Ils contamineront le compost et le rendront inutilisables. Il est préférable de les détruire en les brûlant.