Vous rêvez de cultiver vos propres légumes et aromates, mais vous ne disposez que d’un petit balcon d’appartement, un coin de terrasse sur un toit ou encore un terrain asphalté ou pavé. Suivez la nouvelle tendance en horticulture, devenez agriculteur urbain et adoptez la culture en pot!

Choisir les bons pots et jardinières

Pots de fleurs conventionnels, jardinières suspendues ou sur pied, balconnières, modules muraux… Un petit tour à votre jardinerie du coin vous permettra de constater à quel point le pot de fleurs a évolué. Tailles, formes, couleurs, styles… il y en a pour tous les goûts!

Les pots doivent :

  • convenir en hauteur aux racines des plantes potagères que vous voulez planter;
    • 15 à 20 cm de haut :    laitue, radis, fines herbes
    • 20 à 40 cm de haut :    betterave, aubergine, courgette, pois
    • 40 à 50 cm de haut :    tomate, concombre, haricot grimpant, carotte
  • avoir des trous de drainage pour éviter de noyer les racines;
  • disposer d’un bac à réserve d’eau (facultatif, mais fortement recommandé)
  • être lavés et désinfectés avant toute plantation.

Cultiver en carrés 

La technique du potager en carrés consiste à diviser l’espace d’une grande jardinière sur pied en carré de 30 cm. Par exemple, une jardinière de 60 x 90 cm donnera 6 carrés à cultiver. Cette technique permet d’optimiser l’espace. 
Si vous construisez vous-mêmes votre jardinière, utilisez du bois traité sans produit chimique et de limiter la surface à 120 x 120 cm (16 carrés) afin de pouvoir atteindre les plants du milieu. 

Dans chaque carré, plantez un légume, un fruit ou une fine herbe selon les directives d’espacement requises par chaque espèce. 


 
Petits plantsGros plants
radis15 à 25chou1
carotte9 à 16brocoli1
oignon9 à 16chou-fleur1
épinard9poivron1 (avec tuteur)
betterave9aubergine1 (avec tuteur)
bette4fraise1 (avec support)
laitue2 à 5tomate1 (avec tuteur)
persil4concombre2 (avec support)
souci4haricot8

Choisir un terreau riche

L’avantage avec la culture en pot, c’est que vous n’avez pas à composer avec un sol de plus ou moins bonne qualité. Remplissez vos pots avec un terreau riche en humus auquel vous ajoutez de la vermiculite pour augmenter la rétention de l’eau et la teneur en éléments nutritifs. Éviter la terre noire, car elle se compacte facilement, réduisant ainsi sa capacité de drainage. Plus simple encore : il existe des mélanges conçus spécialement pour le jardinage en pot. Ils sont légers et contiennent tous les éléments nécessaires pour maximiser la croissance des plantes.

Chaque plante à sa place

La plupart des plantes potagères ont besoin de franc soleil pour développer toute leur saveur et produire des fruits ou légumes de bonne taille. Mais certaines s’accommodent bien d’une ombre partielle. Attention toutefois de les protéger des vents dominants et, sur les balcons, de l’eau s’écoulant des balcons au-dessus.

Plein soleil (6 heures et plus) 

haricots, maïs, aubergine, courge, poivron, piment, tomate, concombre, zucchini, melon, fraise, betterave, navet, basilic, citronnelle, stevia

Mi-ombre (4 à 6 heures)

choux (kale, brocoli, chou-fleur, etc.), bette à carde, laitue, oignon, persil, pois, radis, épinard, pomme de terre, carotte, ail, oignon, échalote, menthe, ciboulette, origan, fuchsia, bégonia, pensée

S’occuper de ses plants

L’entretien du potager en pot se résume à un arrosage modéré, mais régulier, pour éviter le dessèchement. Il n’y a pas, ou très peu, de mauvaises herbes à enlever.

Comme une plantation plus dense entraîne une incidence des maladies plus élevée, une inspection attentive toutes les semaines est recommandée.

Profitez-en pour enlever les feuilles flétries sur les plants, suivre l’évolution des légumes, fruits et fines herbes et réajuster les tuteurs et les supports.

Qu’est-ce qu’on plante ?

Certaines plantes, par leur port et leur façon de se développer, conviennent à la culture en pot, mais sous condition. La menthe, par exemple, envahit tout l’espace, se faufilant partout et étouffant ses compagnes de pot. Vous l’aimerez davantage dans un pot individuel. La courgette, quant à elle, s’étend de tout son long, 5 à 7 pi autour d’elle. Dans un gros pot individuel, elle deviendra la vedette de votre aménagement. D’autres encore ne conviennent tout simplement pas à la culture en pot. C’est le cas de l’asperge, une vivace qui produit après trois ans en terre. Et la coriandre a tendance à monter en graines plus vite en pot; elle préfère être en pleine terre.

  • Pot conventionnel de petit format : Menthe, toutes autres fines herbes, laitues 
  • Pot conventionnel de grand format : Choux (kale, brocoli, chou-fleur, frisé, etc.); courges, courgettes et melons; grimpants (pois, haricot, tomate cerise, concombre); tomate, piment, poivron, pomme de terre, carotte, radis, betterave, bette, bleuet, framboise, mûre, rhubarbe
  • Balconnière ou jardinière suspendue : Tomate cerise, fraise, cerise de terre, bégonia, géranium, impatiente
  • Module mural : Fines herbes, laitues, fraise
  • Jardinière sur pied (technique en carré) :Choux (brocoli, chou-fleur, frisé, etc.); grimpants (pois, haricot, tomate cerise, concombre); tomate, piment, poivron, pomme de terre, carotte, radis, betterave, bette

Des combinaisons gagnantes

Dans des pots conventionnels de très grand format, faites des aménagements aussi beaux que délicieux. Combinez, par exemple, une variété compacte de tomate rouge, des piments, une botte de kale, du basilic pourpre et de l’origan. Ou encore : un géranium, des tomates cerises orange, des fraises, du romarin et de la bette à carde. Les combinaisons sont infinies!

Assurez-vous simplement que les plantes choisies sont de bonnes compagnes l’une pour l’autre.