Abonnez-vous à l'infolettre et recevez nos circulaires, nos conseils et nos découvertes horticoles!

Je m'abonne maintenant!

Ficus lyrata

Voici un joli et imposant arbre d’intérieur, avec de grandes et curieuses feuilles en forme de violon. Elles sont épaisses, coriaces et vernissées, vert foncé, avec une nervure proéminente et une marge ondulée. Elles peuvent mesurer jusqu’à 40 cm de longueur et 30 cm de diamètre. Son tronc brun et dressé devient épais et ligneux et peut atteindre 12 m de hauteur dans la nature. Dans la maison, par contre, il dépasse rarement 3 m et l’on peut le tailler au besoin pour réduire encore davantage sa hauteur.
 
Le figuier lyre est peu porté à se ramifier. On peut toutefois stimuler une ramification en supprimant à l’occasion la pointe de croissance, ce qui force l’arbre à produire des branches. Cette plante ne fleurit pas dans la maison.

Luminosité

Le figuier lyre préfère un éclairage intense avec plusieurs heures de soleil par jour. Il tolère toutefois assez facilement un éclairage moyen. À l’ombre trop profonde, il pousse faiblement et peut laisser tomber des feuilles. Il faut donner un quart de tour à la plante une ou deux fois par mois afin que tous les côtés soient exposés au soleil, sinon il aura tendance à se pencher vers la source de lumière. 

Arrosage

Le figuier lyre préfère un terreau qui s’assèche légèrement entre les arrosages : arrosez alors quand le terreau est sec au toucher, humidifiant bien toute la motte de racines.

Fertilisation

Appliquez un engrais tout usage ou pour plantes vertes selon les recommandations du fabricant pendant la période principale de croissance, soit au printemps et à l’été.

Température

Ce figuier, d’origine tropicale, est bien adapté aux températures normales d’intérieur. Minimum : 10 °C. On peut le placer en plein air l’été.

Humidité

Il tolère l’air sec, mais peut alors perdre des feuilles. Une humidité atmosphérique de 50 % est préférable en tout temps.

Rempotage

Tous les deux ans pour les jeunes plants; tous les 4 ou 5 ans pour les gros spécimens, de préférence au printemps. Tout terreau pour plantes d’intérieur conviendrait.

Multiplication

On peut faire des boutures de tige, mais la reprise est difficile. Le marcottage aérien est la méthode préférable. 

Toxicité

Sa sève laiteuse blanche est irritante et légèrement toxique aux humains, aux chiens et aux chats.

Divers

Les grandes feuilles se couvrent éventuellement de poussière qu’on peut enlever en les frottant doucement avec un linge humide savonneux ou encore, en plaçant la plante dehors sous une pluie pendant l’été.