Abonnez-vous à l'infolettre et recevez nos circulaires, nos conseils et nos découvertes horticoles!

Je m'abonne maintenant!

Dypsis lutescens, anciennement Chrysalidocarpus lutescens

Ce populaire palmier offre une note tropicale au décor. Il pousse en touffe, avec de longues frondes arquées plumeuses de jusqu’à 1,2 m de longueur et un port rappelant un peu un volant de badminton très aéré. Les folioles sont nombreuses, étroites et rubanées, vert moyen, rappelant des feuilles de graminée. C’est la coloration vert jaune du pétiole des frondes matures qui a mérité à cette plante son nom commun, palmier doré, ainsi que son nom latin, lutescens qui veut dire jaunâtre.

À mesure de sa croissance, quand les vieilles frondes jaunissent et sont remplacées par de nouvelles, se dégage une courte tige jaune vert marquée de nœuds, créant un effet de bambou. La plante drageonne à partir de la base, devenant plus dense avec le temps.

Il n’y a pas de floraison à l’intérieur.

Luminosité

Ce palmier de sous-étage de la forêt tropicale madagascarienne s’adapte bien aux éclairages d’intérieur. Placez-le sous un éclairage intense à moyen avec, si possible, un peu de soleil direct chaque jour, surtout pendant l’hiver.

Arrosage

Le terreau doit rester légèrement humide en tout temps, mais pourtant, la plante ne tolère pas un sol détrempé. À cette fin, arrosez abondamment, mais seulement quand la surface du terreau est de toute évidence sèche au toucher.

Fertilisation

Appliquez un engrais tout usage ou pour plantes vertes pendant la saison de croissance, soit au printemps et à l’été.

Température

Cette plante est adaptée aux températures d’appartement normales. Minimum : 13 °C. Elle peut séjourner en plein air dans un endroit mi-ombragé pendant l’été.

Humidité

Il lui faut un atmosphérique humide en tout temps. À cette fin, l’utilisation d’un humidificateur pourrait être utile. La plante est sujette aux araignées rouges quand l’air est trop sec.

Rempotage

Dans un terreau pour plantes d’intérieur aux 3 ans environ. Replantez ce palmier avec la motte de racines à la même profondeur que dans le pot précédent.

Multiplication

Théoriquement, il est possible de multiplier cette plante par division des touffes, mais cela demeure une technique difficile à réussir. Normalement, si l’on veut un deuxième spécimen, il faut l’acheter.

Toxicité

Non toxique aux humains, aux chiens et aux chats.

Divers

D'après une étude de la NASA, ce palmier est l'une des plantes les plus efficaces pour nettoyer l'air de ses polluants.