Pour trouver des plantes inusitées, pour se distinguer par des combinaisons végétales qui sortent de l’ordinaire et pour explorer de nouvelles façons d’utiliser les plantes au jardin, les bulbes s’offrent à vous.

Bulbes de printemps, bulbes d’été

Les bulbes de printemps, aussi appelés bulbes rustiques ou vivaces, se plantent à l’automne (octobre) pour leur floraison printanière (avril à juin) afin que les bulbes s’enracinent avant le gel du sol. Les tulipes, les jacinthes et les autres plantes à bulbe vivace ont la particularité de produire un bulbe ou un corme pouvant résister aux froids hivernaux. Ils sont vendus à compter de la fin août dans les centres jardins.

Les bulbes d’été, appelés également bulbes tendres ou annuels, sont plantés au printemps (mai-juin) pour leur floraison estivale (juillet à octobre). Ces derniers ne survivent pas en terre durant l’hiver. Il faut les déterrer, les entreposer à l’intérieur et les replanter tôt au printemps. Ils sont vendus dès le mois d’avril en jardinerie et il est possible de les démarrer à l’intérieur pour obtenir des floraisons plus rapides.

 

La plantation des bulbes

Il est recommandé de planter les bulbes le plus rapidement possible après l’achat. Au besoin, vous pouvez les faire patienter en les conservant dans un endroit sombre, frais et sec. Pour les bulbes «mous» comme les fritillaires, dahlias et callas, vous devez les protéger de la déshydratation en les plaçant dans la vermiculite. Il doit également présenter une structure meuble et aérée avec un pH de 6,5.

  1. Ameublir le sol
  2. Incorporer du compost de crevettes Botanix et de la poudre d’os ou utiliser un engrais granulaire pour plantes à bulbes.
  3. S’assurer que le sol est bien drainé tout en retenant un bon taux d’humidité pendant la période de croissance et de floraison.
  4. Creuser une fosse à la profondeur désirée en général à une profondeur équivalant à deux à trois fois la hauteur même du bulbe. Il existe des exceptions; certains sont plantés près de la surface du sol, comme le bégonia tubéreux. Vérifier bien cette information pour chaque espèce.
  5. Déposer les bulbes la pointe vers le haut.
  6. Disposer les bulbes en quinconce et les regrouper par variétés en ilôt d’au moins 12 à 20 bulbes.
  7. Recouvrir les bulbes de terre jusqu’au niveau du sol et arroser généreusement.
  8. Étendre un paillis organique comme des écales de cacao sur les endroits dénudés durant l’hiver afin de protéger les bulbes vivaces.

L’entretien des bulbes

La fertilisation s’avère une opération importante pour maintenir la qualité de la floraison. Elle permet à la plante de fleurir plus longtemps. Les bulbes printaniers pourront même être laissés en place et refleurir pendant plusieurs années si les éléments nutritifs sont présents dans le sol en quantité suffisante. Un apport annuel de compost lors de la plantation ou en début de saison permet de combler tous ces besoins.

Les fleurs fanées doivent être enlevées systématiquement pour les bulbes de printemps et de façon régulière sur les bulbes annuels d’été afin de ne pas épuiser la plante. Vous devez impérativement laisser jaunir et sécher le feuillage des bulbes printaniers afin qu’ils refleurissent l’année suivante. Il s’agit d’un principe de photosynthèse permettant à la plante d’accumuler des réserves énergétiques pour la prochaine floraison. Les bulbes d’été, étant gélifs, doivent être déterrés à l’automne pour être entreposés à l’intérieur durant l’hiver dans la vermiculite légèrement humide.

Certains bulbes, comme les tulipes, peuvent être déterrés, divisés et replantés lorsque leur feuillage est jauni, à toutes les années ou aux deux à trois ans. Ils conserveront plus longtemps leur capacité à fleurir.

Les anémones, les narcisses ainsi que les scilles, les crocus et les muscaris laissés en terre se multiplient par les semences pour former des grandes colonies.

Des utilisations multiples

Avec les plantes à bulbes, vous aurez droit à une floraison successive, de la fonte de la neige jusqu’au gel d’automne. Comme pour les vivaces et les annuelles, regroupés en tenant compte de la hauteur des plants, de la couleur des fleurs et des périodes de floraison.

Où les planter?

La nouvelle tendance est de les planter dans les endroits les plus inattendus, comme s’ils avaient été déposés là par hasard.

  • au pied des arbres et des arbustes;
  • parmi les vivaces et les plantes couvre-sol : les narcisses, les anémones et les scilles peuvent former, avec le temps, de grands tapis colorés d’apparence naturelle dans les sous-bois et les bosquets;
  • dans la pelouse : les petits bulbes à floraison hâtive, comme les crocus et les scilles, fleurissent joliment les pelouses. Il suffit de les planter par petits groupes irréguliers avec un plantoir à bulbes;
  • dans les plates-bandes d’annuelles qui les remplaceront après la floraison (bulbes vivaces);
  • sur le pourtour d’un jardin aquatique;
  • dans une rocaille (bulbes vivaces);
  • dans des jardinières et des pots où l’espace est restreint, planter des bulbes différents en couches superposées. Ceux à floraison tardive au fond et ceux à floraison précoce au-dessus. Par ex.: (en commençant par le fond) ail décoratif, tulipe botanique, crocus, narcisse, muscari, helléborine.

Associations gagnantes

Pour les toutes premières floraisons dans les plates-bandes, mettre les bulbes derrière des plantes vivaces qui cacheront leur feuillage jaunissant après la floraison, ex. hosta, hémérocalle, astilbe, etc.

Intercaler des myosotis ou des pensées entre les tulipes. Ces plantes fleuriront en même temps mais sur deux étages superposés pour créer un effet des plus réussis.

Association bulbes de printemps et vivaces: hémérocalle et narcisse, hosta et tulipe, fritillaire et fougère femelle, iris bulbeux et gingembre sauvage, scille de Sibérie et gazon d’Espagne.

Bulbes pour les bords d’un bassin: fritillaire, narcisse, caladium, callas, oreille d’éléphant.

Bulbes pour naturalisation: gloire des neiges, crocus, helléborine, perce-neige, scille de Sibérie, narcisse.

Pour la facilité de culture: la jacinthe parfumée fleurit en déposant simplement son bulbe à la surface de l’eau. Sans plus.

Pour l’étonnement : le colchique vous épatera en fleurissant en automne, parmi les feuilles mortes, la renoncule aux pétales de papier de soie.

Pour la multiplicité: plantez dix scilles et vous en aurez bientôt 1000 tant elles se ressèment facilement. Les anémones, les narcisses ainsi que les scilles, les crocus et les muscaris laissés en terre se multiplient par les semences pour former des grandes colonies.

Pour l’originalité: les pétales ébouriffés de la tulipe perroquet, les feuilles peintes à l’aérographe du caladium, les sphères parfaites des ombelles de l’ail géant, la fritillaire impériale et sa couronne de fleurs en cloches comme un carillon, le canna et son allure de géant tropical.