Bien qu'une plante puisse passer plusieurs mois et parfois même plusieurs années dans le même pot, avec le temps ses racines envahissent tout l'espace disponible. Le substrat qui a le rôle de retenir l'eau et les éléments nutritifs devient alors presque inexistant. Le rempotage est justifié si, malgré une bonne fertilisation, la croissance ralentie et les vieilles feuilles jaunissent et tombent. Pour permettre une meilleure croissance, rempotez chaque année les plus jeunes et les plus matures aux deux à quatre ans.

Le bon moment pour rempoter

Le moment idéal pour effectuer le rempotage des plantes d'intérieur est au début de la période végétative annuelle soit au début du printemps, dès l'apparition des nouvelles pousses. Éviter de faire le rempotage durant la période de repos qui, pour la majorité des plantes, est d'octobre à janvier.

Si les racines sortent du pot, les plantes chavirent sous leur poids ou encore une plante qui d'être arrosée deux à trois fois plus souvent qu'à l'habitude, il est temps de rempoter votre plante. L'examen des racines demeure la meilleure méthode pour confirmer le diagnostic. Traitez les plantes malades avant la transplantation afin de leur éviter un coup qui pourrait leur être fatal. En dépotant la plante et en observant les racines vous saurez qu'il est temps de rempoter si celles-ci forment une masse compacte. Le rempotage n'est pas nécessaire dans le cas où le terreau se détache facilement et que peu de racines apparaissent autour de la motte. Dans ce cas, attendre encore quelques mois avant de rempoter.

Les pots

La forme

Le marché offre aujourd'hui des pots de plusieurs formes, grosseurs et couleurs. Ronds, rectangles ou carrés, les pots se divisent en deux catégories: les pots standards et les pots azalées. Les pots standards sont aussi larges que haut et donc plus profonds que les pots azalées qui ont une hauteur équivalente aux 3/4 de leur largeur.

Se plaisent particulièrement dans un pot azalée - les violettes africaines, les hoyas, les fittonias, les tradescantias et les zebrinas.

Le matériel

Le pot de terre cuite est principalement utilisé pour sa paroi poreuse qui favorise l'aération du terreau. Le substrat y sèche trois fois plus rapidement que dans un pot de plastique. Le poids du grès stabilise le pot qui se renverse moins facilement. Certains pots de grès vernis offrent aussi de jolis coloris. Cependant, le vernis enlève la porosité du grès. Les pots de grès qui n'ont jamais servi doivent tremper dans l'eau pendant huit à douze heures avant d'être utilisés. Pour les pots usagés, laissez-les tremper quelques minutes dans l'eau chaude avec un peu d'eau de javel (une cuillère à table pour 4 litres d'eau) et nettoyez-les à l'aide d'une brosse.

Préfèrent les pots de terre cuite - les cactus, les plantes grasses, les fougères et les bégonias

Le pot de plastique est plus économique, plus léger et plus facile à nettoyer et il est offert dans une gamme de couleurs et de formes très diversifiées. Nettoyer les pots de plastique avec de l'eau savonneuse (détergent à vaisselle), puis rincer.

Le format

Pour les pots de 30 cm et moins, augmentez de 2 à 4 cm de diamètre.

Pour les plus gros que 30 cm, augmentez de 5 à 10 cm de diamètre.

Le substrat - pour assurer la croissance de vos plants

Il est important d'adapter le substrat utilisé au type de plante. Plusieurs mélanges sont possibles à partir de terre brune, de mousse de tourbe, de perlite ou de vermiculite. Pour faciliter le travail, les marchands offrent à leur clientèle une panoplie de terreaux.

Toujours préparer le substrat en l'humidifiant légèrement (3 parties de terreau pour 1 partie d'eau tiède) avant de l'utiliser.

Terreau d'empotage

Mélange spécialement conçu pour satisfaire aux exigences des horticulteurs les plus avertis. Idéal pour la plupart des plantes cultivées en pot, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Terreau à violettes africaines (et gesnériacées)

Mélange qui répond parfaitement aux exigences culturales spécifiques des violettes africaines et des plantes de la famille des gesnériacées (Gloxinia, Streptocarpus, Episcia, Aeschynanthus, Columnea...).

Terreau à cactus

Mélange à base de sable horticole spécialement conçu pour les cactus et plantes grasses.

Méthode d'empotage

Pour faciliter le rempotage, prévoir une grande surface de travail. Une table recouverte d'un plastique ou d'une vieille nappe fait bien l'affaire. Ayez en main tous les éléments nécessaires avant de commencer: terreau, pots propres, sécateur, gravier...

  1. Arroser les plantes quelques heures avant le rempotage.
  2. Dépoter la plante en tenant d'une main la base de ou des tiges et de l'autre main, donner un coup sec sur le contenant.
  3. Décompacter la motte à l'aide d'une fourchette ou d'un bâton de bois. Si les racines se sont enroulées à la base de la motte, couper à l'aide d'un couteau tranchant 2 à 4 cm de la partie inférieure de la motte.
  4. Mettre au fond du trou 2 cm de gravier pour assurer le drainage.
  5. Mettre suffisamment de terreau dans le fond du nouveau pot pour que la partie supérieure de la motte arrive à 3 cm sous le bord du pot. Ne pas remplir le pot complètement de terre. Laisser de l'espace entre le rebord du pot et le substrat pour y verser une bonne quantité d'eau sans qu'elle déborde sur les côtés.
  6. Centrer la plante dans le pot et ajouter du terreau tout autour de la motte. Tasser légèrement le terreau sans toutefois le compacter.
  7. Arroser abondamment après l'empotage afin d'enlever les poches d'air qui pourraient faire sécher les racines.

Élément vivant de la décoration intérieure choisi en fonction de son effet visuel ou encore tendre souvenir d'un événement de notre vie, nos plantes d'intérieur demandent des soins particuliers, comme le rempotage. Vous savez, elles ne peuvent vivre que... d'amour et d'eau fraîche!

Partager
Derniers articles