Réalisez votre aménagement maintenant
et ne payez qu’en avril 2020!

J'en profite!

Le compostage domestique s’avère une solution simple de récupérer un déchet et de le transformer en matière organique bénéfique à notre environnement. Sachant qu’une famille moyenne génère environ 225 kilogrammes - 500 livres - de déchets organiques chaque année, c’est plus de 40 % de nos déchets qui se compostent plutôt que d’être envoyés au dépotoir.

Quoi mettre pour réussir son compost

Déposez en alternance les matières humides et les matières sèches. Pour accélérer la décomposition, coupez les matières en petits morceaux.

Matériaux « verts » (humides) :

Ces matériaux sont riches en azote. Les micro-organismes se nourrissent de sucres et de protéines. Ces matières se décomposent donc rapidement.

  • résidus de plantes, mauvaises herbes, fleurs coupées et feuilles vertes
  • déchets de nourriture, restes de fruits et de légumes, épluchures
  • coquilles d’œufs
  • gazon coupé et cendre de bois (en petite quantité)

Matériaux « bruns » (secs) :

Ces matériaux sont riches en carbone. La décomposition est lente.

  • sachets de thé ou tisane, marc de café et filtre
  • pâtes alimentaires (sans sauce), riz, céréales et pain
  • écailles de noix
  • feuilles mortes, foin sec, paille et herbe coupées
  • aiguilles de conifères et brindilles
  • papier mouchoir, papier journal et sciure de bois (en petite quantité)

Évitez les matières suivantes qui peuvent, selon le cas, attirer des animaux indésirables et la vermine, ralentir la décomposition, dégager des odeurs nauséabondes ou contenir des organismes pathogènes ou des substances toxiques :

  • gras (huile, mayonnaise, etc.)
  • viande, poisson, os et produits laitiers
  • litière d’animaux domestiques
  • plantes malades
  • gazon traité chimiquement
  • mauvaises herbes en graines ou plantes malades
  • morceaux de bois calcinés et cendre de briquettes
  • excréments humain ou d’animaux
  • feuilles de rhubarbe

Facteurs de réussite d’un bon compost

Voici quelques conseils pour obtenir un compost qui contient les bons nutriments et qui se décompose rapidement et sans problème.

Pour un compost riche et équilibré, le mélange idéal comprend de 2 à 3 parts de matières « vertes » pour 1 part de matières « brunes ». Commencez avec une couche de matières sèches et ajoutez une couche de matières humides.

  • Alternez les couches tout au long de la saison.
  • À l’occasion, ajoutez une pelletée de terre.
  • À toutes les 2 semaines, aérez - faites un trou avec une fourche ou brassez
  • Conservez un taux d’humidité constant

Les matériaux plus petits se décomposent plus rapidement.

  • Coupez et hachez les déchets de nourriture avant de les incorporer dans le tas
  • Déchiquetez les feuilles et brindilles avec votre tondeuse
  • Coupez les déchets de jardin

L’humidité et la température jouent un rôle important dans la décomposition des matières.

Pour vérifier un jeune tas de compost, insérez une tige métallique dans le centre du tas et attendre environ 30 minutes.

  • Tige chaude et humide – tout est parfait.
  • Tige froide et humide – trop d’eau. Intégrez et mélangez des matières brunes et sèches.
  • Tige chaude et sèche – manque d’eau. Arrosez et retournez.

Pour vérifier un compost en décomposition, pressez une poignée de compost dans votre main.

  • Quelques gouttes s’échappent et la matière reste dans votre main – tout est parfait.
  • Un filet d’eau s’écoule – trop d’eau. Intégrez et mélangez des matières brunes et sèches.
  • La matière se défait et elle est sèche – manque d’eau. Arrosez et retournez.

Problèmes et ajustements

Bien que composter soit un processus simple et naturelle, certains problèmes peuvent apparaître. Voici des solutions rapides pour les corriger.

  • Aucune chaleur – brassez et ajustez l’humidité. Au besoin, ajoutez un activateur.
  • Une odeur d’ammoniaque - ajoutez des feuilles mortes ou de la terre et aérez.
  • Une odeur d’œuf pourri - brassez et laissez sécher.
  • Des fourmis - retournez le compost et arrosez.
  • De petites mouches – incorporez des matières fraîches dans le compost et couvrez de matières brunes.
  • De grosses mouches bleues et des rongeurs – des ingrédients non décomposables (poisson, viande, excrément) ont été ajoutés au compost.