Réalisez votre aménagement maintenant
et ne payez qu’en avril 2020!

J'en profite!

Vous êtes finalement décidés à composter. Il faut maintenant déterminer la technique de compostage appropriée et choisir le modèle de composteur, bac au sol ou composteur rotatif.

Déterminer la capacité nécessaire du composteur

Si vous disposez d’un grand terrain et que l’espace n’est pas un problème, les techniques du « tas » ou celle du silo sont idéales. Cependant, certaines municipalités ne le permettent pas. Il est alors nécessaire d’acheter ou de construire une boîte à compost ou un composteur rotatif.

La quantité de matières à composter déterminera le type de composteur. Pour calculer la capacité nécessaire, déterminez la superficie de votre terrain et le type de végétaux à composter (arbres, potager, etc.) ainsi que le nombre de personnes.

Calcul :

  • Superficie du terrain : 1 m2 de jardin = 1 litres de capacité
  • Nombre de personnes : 1 personne = 100-150 litres
  • Volume de déchets provenant du potager et des différents végétaux sur le terrain

La plupart des composteurs domestiques ont une capacité variant de 100 L à 400 L. Il sera peut-être nécessaire et avantageux d’installer deux composteurs pour absorber les matières durant les différentes étapes de décomposition.

L’emplacement – point de départ

Bien que composter soit simple, il faut tout de même y mettre un peu de volonté et d’efforts. Pour vous aider, voici quelques critères importants à considérer quant à l’emplacement :

  • Facilement accessible du jardin et de la maison
  • Dans la cour arrière, non visible de la rue ou des voisins
  • À même le sol, sur une surface plate et bien drainée
  • Coin ombragé et idéalement à l’abri du vent
  • Accès à l’eau si nécessaire pour arroser au besoin

Les différentes techniques de compostage

Compostage en tas

Le compostage en tas s’avère la méthode la plus simple et facile, surtout si vous possédez un grand terrain et que vous pensez avoir beaucoup de déchets et matières à composter provenant du jardin ou de la maison.

Caractéristiques et emplacements :

  • Forme de pyramide comprenant environ 2 à 3 m3 de déchets
  • Diamètre maximum de 2 m et hauteur de 1,5 m pour pouvoir facilement le retourner avec une fourche et l’aérer (à tous les 2-3 mois)
  • Habituellement loin de la maison puisque peu esthétique
  • Prévoir un petit composteur près de la maison pour recueillir les déchets de cuisine
  • Empiler successivement des matières brunes et vertes
  • Ne pas couvrir le tas

Compostage avec système rotatif ou en fût

Lorsque l’espace manque ou que vous prévoyez peu de matières à composter, le composteur rotatif ou en fût est parfait. Ces composteurs s’achètent dans les centres jardins et s’installent rapidement. Le système rotatif, plus cher, accélère la décomposition, mais demande plus d’efforts et de temps. Il nécessite également un deuxième compartiment pour conserver les nouvelles matières fraîches durant le processus de décomposition. Ce dernier peut être un composteur en fût.

Caractéristiques et emplacements :

  • Beaucoup plus esthétique qu’un tas ou un bac ouvert
  • Éviter les parois rigides avec aération
  • Couvercle sur le dessus pour mettre les déchets et dans le bas pour récupérer le compost
  • Pas de fond pour être placé directement sur le sol bien drainé et aéré
  • Préférer un composteur de couleur foncée et placer dans un endroit ensoleillé
  • Brasser le contenu avec une tige environ 3 fois par mois
  • Conserver des matières sèches pour mettre sur le dessus des matières organiques de la maison

Boîte à compostage ou compostage en silo

Le compostage en silo regroupe les avantages des méthodes précédentes. Les boîtes, faites en bois ou en plastique, s’achètent ou se construisent. Lors de la fabrication, éviter le bois traité chimiquement. Pour réaliser un bon terreau et faciliter le travail, deux à trois boîtes s’avèrent nécessaires. La première pour le jeune compost, la deuxième pour le retournement et la dernière pour la maturation.

Caractéristiques et emplacements :

  • Boîtes carrées d’environ 1 m chacune pouvant être séparées par un grillage
  • Parois faites de planches de bois ou d’un grillage pour permettre une bonne aération
  • Ajouter un couvercle étanche, en pente, pour garder la chaleur et empêcher le compost d’être trop détrempé
  • Panneau avant amovible pour remuer le compost à l’intérieur et le transférer dans le compartiment suivant tous les mois
  • Mettre directement sur un sol bien drainé
  • Placer dans un endroit mi-ombragé
  • Conserver des matières sèches pour incorporer l’équivalent de matières riches en azote et en carbone

Pour les bacs faits à partir de palettes de bois, s’assurer de mettre le dessus de la palette du côté intérieur de la boîte, les planches placées horizontalement. Appliquer de l’huile de lin sur les planches.