Réalisez votre aménagement maintenant
et ne payez qu’en avril 2020!

J'en profite!

Comment transplanter les plants de basilic en pot sur le balcon et la terrasse, ou en pleine terre dans les platebandes ou le jardin-potager. Technique

Les semis devenus grands, le temps est venu de les transplanter pour assurer une belle croissance et une récolte abondante de basilic. En pot ou en pleine terre, à vous de choisir la scène idéale de cette plante vedette.

Transplanter le basilic

D’origine tropicale, le basilic est plutôt frileux. Dans nos régions tempérées, il se cultive très bien en pot à l’intérieur et à l’extérieur sur un balcon, et même en pleine terre, pour autant qu’il profite d’une situation chaude et ensoleillée, à l’abri du vent. Il a également besoin d’un sol léger, bien drainé et amendé.

Attendez la fin mai, quand les gelées ne sont plus à craindre et que le sol est suffisamment chaud, pour planter votre basilic à l’extérieur. Le plant doit compter au moins 4 à 6 feuilles. Acclimatez vos plants en les sortant à l’extérieur, d’abord quelques heures, puis un peu plus longtemps chaque jour. Si vous avez acheté un plant à la jardinerie, il est conseillé de le transplanter immédiatement après l’achat. Achetez-le à la dernière minute.

Le basilic : en pot ou en pleine terre

En pot :

  1. Lavez et désinfectez le contenant.
  2. Déposez du gravier dans le fond pour le drainage.
  3. Ajoutez une bonne poignée de terreau pour plantes aromatiques et une poignée de compost. Mélangez.
  4. Retirez le plant de son contenant et griffez doucement la motte pour détacher les racines sans les abimer.
  5. Déposez la motte au milieu du pot et remplir de terreau.
  6. Arrosez suffisamment.
  7. Très joli, surtout le pourpre, le basilic peut être utilisé pour garnir des potées potagères ou fleuries. Plantez-le avec des tomates; on dit qu’il en rehausse la saveur.

Le basilic : en pot ou en pleine terre

En pleine terre :

  1. Creusez un trou plus grand que la motte.
  2. Si le sol est lourd, allégez-le avec du sable.
  3. Déposez au fond du trou une poignée de compost.
  4. Retirez le plant de son contenant et griffez doucement la motte pour détacher les racines sans les abimer.
  5. Glissez la motte au milieu du trou et enterrez.
  6. Arrosez suffisamment.
  7. Si vous plantez plusieurs plants, espacez-les de 20 à 30 cm pour leur laisser la place de se développer.
  8. Au jardin ou dans les platebandes, plantez-le à côté d’autres plantes qui bénéficieront de sa présence, comme les choux, les courges, les haricots et entre les pieds de tomate.
bouton-trouver-marchand-2018
bouton-consulter-circulaire-2018
Partager
Derniers articles