Les pieds de tomate exigent beaucoup de soleil, d'arrosage, un bon engrais, des tuteurs et retirer les gourmands. Comment prévenir les maladies et insectes

Des semis à la plantation extérieure, vous n’avez pas chômé! Si vous pensez maintenant vous asseoir sur vos lauriers, détrompez-vous : la tomate exige des soins quotidiens et une surveillance attentive.

Entretenir ses pieds de tomates

Tout au long de la saison, surveillez et entretenez vos pieds de tomates pour assurer une récolte abondante de bons fruits.

L’arrosage

La tomate a besoin de beaucoup d’eau pour s’épanouir. Arrosez les pieds de tomates tous les jours, sauf en cas de pluie, surtout pour la culture en pot. Évitez de mouiller le feuillage, car l’humidité entraîne la formation de champignons. Pour cette même raison, privilégiez un arrosage matinal.

Les engrais

La tomate est une plante qui reste longtemps en terre et elle est gourmande en nutriments. Pour la nourrir, ajoutez du compost ou de l’engrais « spécial tomate » autour du plant 1 à 2 fois par mois ou ajoutez de l’engrais liquide à base d’algues à l’eau d’arrosage 1 fois aux deux semaines.

Le tuteurage

Les plants à croissance déterminée atteignent environ 1 m de haut. Une cage à tomates suffit à les soutenir.
Les plants à croissance indéterminée peuvent atteindre jusqu’à 2 m de haut. Utilisez des tiges de bambou, des piquets ou des branches droites, d’une longueur minimale de 1,5 m et enfoncez-les profondément dans le sol pour éviter qu’ils ploient sous le poids des fruits. Attachez le plant au tuteur avec de la ficelle ou du raphia tous les 30 cm tout au long de sa croissance. Pour éviter d’entraver le grossissement des tiges ou de blesser le plant, faites un 8 pour relier le plant au tuteur en laissant un peu de mou autour de la tige.
Il existe d’autres techniques de tuteurage : ficelle suspendue, portique, tipi, etc. Informez-vous et choisissez la technique qui vous convient.

La taille

Les petits plants de tomates (tomates-cerises, tomates-groseilles) et les plants à croissance déterminée n’ont pas besoin d’être taillés.

La taille des plants à croissance indéterminée consiste principalement à pincer les « gourmands », ces pousses qui se développent à la jonction des feuilles et de la tige. Ces pousses sont ainsi appelées, car elles tirent beaucoup de sève de la plante. Les supprimer favorise la production et le développement des fruits. Enlevez également le feuillage qui touche le sol pour éviter les maladies. En fin de saison, taillez la tête du plant pour éviter l’apparition de nouvelles fleurs qui, de toute façon, n’auraient pas le temps de donner des fruits.

Certaines personnes affirment que toute taille affaiblit la plante et que les plaies sur le plant ouvrent la porte aux maladies. À vous de choisir!

La récolte

Laissez mûrir le fruit sur le plant. Récoltez les tomates lorsqu’elles sont bien colorées. Cueillez-les doucement, sans tirer, pour éviter de casser le plant. En fin de saison, ramassez toutes les tomates même si elles sont encore vertes et faites les mûrir sur le rebord d’une fenêtre.

Maladies et insectes

La tomate n’est pas à l’abri des attaques de maladies et d’insectes. La chaleur et l’humidité dont elle a tant besoin favorisent aussi la formation de champignons et attirent les insectes nuisibles. La surveillance est de mise. Voici les principales affections qui peuvent toucher la tomate.

La tomate : entretien et lutte contre les maladies et les insectes

Nom Description Pour l’éviter Pour le traiter
1 - Mildiou

Champignon

Apparition de taches noires sur les feuilles
  • Favoriser l’aération du plant de tomate pour faciliter le séchage des feuilles.
  • Éviter d’arroser le feuillage.
  • Tuteurer le plant pour éviter que les feuilles et les fruits touchent le sol.
  • Appliquer un fongicide à base de cuivre (bouillie bordelaise) en faible dose en prévention.
  • Pas de traitement.
  • Enlever et détruire les parties touchées par le champignon. Stériliser le sécateur entre chaque coupe.
2 - Oïdium

Champignon

Apparition d’un duvet blanc sous les feuilles
  • Favoriser l’aération du plant de tomate pour faciliter le séchage des feuilles.
  • Éviter d’arroser le feuillage.
  • Tuteurer le plant pour éviter que les feuilles et les fruits touchent le sol.
  • Appliquer un fongicide à base de cuivre (bouillie bordelaise) en faible dose en prévention.
  • Pas de traitement.
  • Enlever et détruire les parties touchées par le champignon. Stériliser le sécateur entre chaque coupe.
3 - Pucerons

Insectes

Les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes
  • Planter des plantes répulsives à proximité (œillets d’Inde, lavande) ou, au contraire, des plantes qui attireront les pucerons vers elles (capucines).
  • Pulvériser une solution d’eau savonneuse (1 c. à thé de savon à vaisselle pour 1 litre d’eau) ou des purins naturels (à base d’orties, de fougères ou de feuilles de rhubarbe).

La tomate : entretien et lutte contre les maladies et les insectes

Nom Description Pour l’éviter Pour le traiter
4 - Maladie du cul noir Carence en calcium
  • Arroser vos plants régulièrement. Porter une attention particulière à l’arrosage en période de canicule.
  • Ajouter du paillis au pied des plants pour maintenir le sol humide.
 
5 - Mouche blanche

Insecte

Ces minuscules mouches s’agglutinent sous les feuille
  • Planter des capucines à proximité pour attirer la mouche blanche vers elles.
  • Essayer un traitement anti-pucerons ou traiter avec un insecticide tous les 3 jours pendant 2 à 3 semaines.
6 - Mineuse de la tomate

Larve

La mineuse creuse des galeries sur les feuilles, la tige et la tomate.
 
  • Détruire les plants infestés.

L’application d’un fongicide à base de cuivre (bouillie bordelaise) aide à protéger les plants de tomates de la plupart des maladies et des attaques d’insectes nuisibles, mais il doit être utilisé avec modération.

Les plants ou les parties de plants infestés de champignons ou d’insectes indésirables ne doivent pas être jetés au compost. Ils contamineront le compost et le rendront inutilisables. Il est préférable de les détruire en les brûlant.