La grande popularité des vivaces vient du fait qu'après avoir été oubliées pendant des mois au cours de l'hiver, elles réapparaissent sur la scène plus énergiques et surprenantes que par le passé. Bien que la majorité des vivaces soient peu exigeantes, il faut tout de même leur apporter un minimum de soin.

Au printemps

Dès l’arrivée des températures plus clémentes, un bon nettoyage du printemps s’impose.

  • Avant la sortie des nouvelles tiges, rabattre les vivaces au sol;
  • Nettoyer les platebandes des feuilles mortes et des mauvaises herbes;
  • Retirer les branches mortes ou endommagées des plants;
  • Incorporer du compost;
  • Planter de nouvelles variétés.

Durant la saison

Bellis Perennis

Contrairement aux annuelles, les vivaces ne fleurissent pas toute la saison. Pour simplifier l’entretien, regrouper les plantes vivaces en fonction de la nature du sol et de leurs besoins en fertilisation.

Enlever les fleurs fanées

Le retrait des vieilles fleurs préserve la vigueur des plantes, prévient le développement des graines et évite qu’elles ne se ressèment trop facilement et un peu partout. Pour les campanules, delphiniums, gypsophiles, oeillets, gaillardes, phlox et achillées, la taille régulière prolongera la floraison en produisant de nouvelles fleurs.

  • Phlox et campanule - Couper les tiges florales ou les fleurs individuellement avec un sécateur juste au-dessus d’une feuille ou d’une tige secondaire.
  • Astilbe, hémérocalle, hosta - Couper avec un sécateur le plus près de la base de la souche.
  • Cresson, plantes basses et couvre-sol - Utiliser des ciseaux pour couper la tige de la fleur le plus près possible du feuillage.

Tailler les vivaces

Durant l’été, les vivaces sont en pleine croissance. Bien qu’il ne soit pas nécessaire de les tailler, certaines coupes s’avèrent bénéfiques.

  • Contrôler la dimension du plant;
  • Réduire le risque de maladie;
  • Créer des formes et ajouter du relief à vos platebandes;
  • Rediriger la croissance.

Diviser les vivaces

Campanula Myosotis

Après quelques années de culture, la division des plants peut s’avérer bénéfiques pour plusieurs vivaces. Il faut cependant éviter de le faire trop fréquemment puisque cela aura un impact sur la floraison et la croissance. Chaque fois que vous divisez un plant, vous retardez sa maturité d’un an. La période pour le faire dépend du moment de floraison.

  • Floraison printanière – diviser après leur floraison, entre la fin mai et la mi-juin.
  • Floraison du milieu de l’été à l’automne – séparer au printemps, au moment où la croissance végétative s’éveille, soit en avril-mai.

Étapes pour diviser la plante :

  1. Dégager le contour des racines de la plante;
  2. Soulever la motte avec une bêche;
  3. Déterrer la plante pour conserver le maximum de racines;
  4. Diviser la motte avec un couteau ou le tranchant de la bêche de façon à ce que chaque morceau contienne des racines et des tiges;
  5. Dégager avec les mains au besoin et retirer les mauvaises herbes;
  6. Replanter dès que possible, un morceau à la fois;
  7. Ajouter du compost et arroser.

Fertiliser les plantes

Pour des plantations bien établies, fertiliser avec des engrais à libération progressive comme le compost et les engrais granulaires.

Utiliser des engrais liquides à action rapide en cours de saison pour soutenir les plantes qui montrent des signes de carence ou d’épuisement. Cesser toute fertilisation dès la fin juillet.

Pour les plantes exigeantes, ajouter un apport de compost ou d’engrais annuellement. Fertiliser au besoin les plus frugales à intervalles de quelques années.

Éviter les engrais trop riches en azote qui favorisent une forte végétation au détriment de la floraison et rendent les plantes sensibles aux maladies et aux ravageurs.

Installer un tuteur

Plusieurs vivaces à grand développement ou produisant des tiges florales lourdes pouvant casser facilement demandent un support.

Installer les tuteurs dès le début de la saison;

Attacher les plantes à mesure qu’elles croissent.

Supporter les vivaces buissonnantes et touffues, comme les pivoines, avec des cerceaux métalliques au diamètre et à hauteur variables, selon la variété.

Les vivaces hautes ou produisant de longs épis floraux, comme les lis ou les roses trémières, sont tuteurées individuellement.

  • Enfoncer des tiges de bambou dans le sol à l’arrière du plant;
  • Attacher la tige avec de la corde à environ tous les 30 centimètres de hauteur.

Option intéressante :

Soutenir les végétaux de hauteur moyenne, comme les géraniums, avec de petites branches d’arbre ramifiées piquées au pied des plantes. La hauteur des branches doit atteindre le trois-quarts de la hauteur des plantes à maturité. Elles sont ainsi complètement dissimulées par le feuillage ou la floraison.

À l’automne, on plante et on protège

Crocosmia

Bien qu’il soit possible de planter les vivaces à tout moment, la plantation d’automne offre plusieurs avantages. Elles s’adaptent au sol durant l’hiver; elles résistent mieux à la sécheresse et les variétés à floraison hâtive seront en fleur dès la première année.

  • Nettoyer le sol et l’espace de plantation;
  • Creuser environ 15 cm;
  • Retourner la terre;
  • Tremper les mottes avant de planter.
  • Dès les premiers gels, les vivaces s’affaissent. C’est alors le temps de protéger vos plants.
  • Laisser les tiges en place pour protéger les plants et retenir la neige durant l’hiver;
  • Disposer des feuilles séchées autour des plants qui serviront d’isolant naturel et nourriront le sol.