Abonnez-vous à l'infolettre et recevez nos circulaires, nos conseils et nos découvertes horticoles!

Je m'abonne maintenant!

Le framboisier est un arbrisseau vivace et très rustique, à racines ligneuses et rampantes. Le fruit est absolument délicieux, et les quantités de fruits que les plants produisent sont phénoménales en comparaison à l'espace pour les cultiver. Certaines variétés comportent plusieurs aiguillons, ou d'épines, et d’autres peu ou pas du tout. Si vous avez besoin d'une raison pour cultiver des framboises autres qu'un entretien relativement facile et d’énormes fruits savoureux, considérez les bienfaits pour la santé qu'elles contiennent. Vous ne serez pas déçu!

Choisir les plants

Le choix des cultivars de framboisier se fait d’abord en fonction de la zone de rusticité associée à l’endroit où les plants seront cultivés. Les framboisiers ont un cycle de croissance de deux ans.

Les fruits varient du rouge foncé au rouge pâle pour les framboisiers rouges, et du noir au pourpre pour les framboisiers noirs. Depuis quelques années, on trouve des variétés à fruits jaunes. En général, la saveur des framboises est sucrée avec une pointe d’acidité chez certaines variétés. Il existe deux types de plants de framboises : d’été ou d’automne.

Framboises d’été :

Les framboisiers d’été produisent de nouvelles branches, appelées cannes, chaque année. Celles-ci sont en dormances durant l’hiver et produisent des fruits l’année suivante, pour ensuite mourir. La récolte se fait en juillet et août. Les bourgeons à fruits apparaissent à l’automne et restent dormant tout l’hiver. Au printemps, les racines s’activent; c’est le début de la floraison.
Quelques variétés de framboises d’été : Festival, Nova, Killarney et Boyne, Tulameen (en pot).

Framboises d’automne :

Les framboisiers d’automne produisent de nouvelles cannes durant l’été sur lesquelles apparaissent les fruits à l’automne de la même année, de la mi-août à la fin septembre. Une seconde récolte se fait le printemps suivant dans le bas de la même tige.
Quelques variétés de framboises d’automne : Prélude, Pathfinder et Automne Bliss.

Cultiver les framboises

Le framboisier se cultive traditionnellement en plein champ, mais aussi en pleine terre au jardin fruitier ou dans les platebandes, et au jardin vertical (plantes palissées). À l’exception de la taille, qui demande un peu d’attention et qui est différente selon qu’il s’agit d’un framboisier d’été ou d’automne, il est généralement de culture facile. 

Exposition : plein soleil et ombre légère
Type de sol : sol frais, riche en humus, meuble et bien drainé

Étapes pour la plantation en pleine terre :

La plantation des framboisiers à racines nues se fait tôt au printemps une fois que les risques de gel sont passés.

  1. Choisir un emplacement plein soleil. (plus de soleil, plus de fruit!)
  2. Vérifier que le sol est fertile, riche et bien drainé. 
  3. Ameublir le sol et creuser environ 50 cm pour enfouir le plant à la hauteur du collet.
  4. Ajouter un amendement organique et des mycorhizes. 
  5. Étaler les racines.
  6. Tasser et couvrir de terre.
  7. Bien arroser puisque les racines sont très sensibles à la sécheresse.
  8. Espacer les plants de 30 à 40 cm.
  9. Rabattre les framboisiers rouges à 15 à 20 cm du sol après la plantation.
  10. Ajouter de la paille ou un paillis.

Étapes pour la culture en pot : 

La culture en pot convient aux cultivars d’été, non rustiques, comme les variétés Tulameen ou Heritage. La culture en pot réduit le risque de maladie racinaire ainsi que le gel.
La récolte se fait de juillet à septembre.

  1. Choisir un emplacement plein soleil qui offre entre six et huit heures d’ensoleillement. 
  2. Planter lorsque les risques de gel ne sont plus à craindre.
  3. Choisir un contenant d’au moins 30 cm de profondeur, foncé et qui se draine bien. Les sacs en géotextile, de type Smart Pot, sont parfaits.
  4. Préparer un mélange moitié terreau et moitié compost.
  5. Étaler délicatement les racines.
  6. Couvrir de terre et bien arroser.
  7. L’automne arrivé, laisser dans les sacs en géotextile ou transplanter en pleine terre.

Entretenir les plants de framboises

Une fois les framboisiers bien établis, une taille annuelle permettra de maintenir les plants vigoureux et productifs. Comme il s’agit d’une ronce, attention toutefois de vous protéger de ses épines.  

Arrosage : S’assurer que les plants ne manquent pas d’eau au cours de la première année.

Paillage : Étendre un paillis naturel, comme du bois raméal ou de l’écale de sarrasin, pour réduire les mauvaises herbes. Utiliser un herbicide de contact durant la saison.

Protection : Pour éviter que les oiseaux mangent toute la récolte, recouvrir les plants d’un filet. 

Fertilisation : Une fois par an, répandre du compost ou des engrais naturels au pied des plants. Ajouter des mycorhizes.  

Taille : Rétrécir le plant une première fois lorsque les jeunes tiges ont une hauteur de 15 à 20 cm. Refaire avant le début de la récolte.

Taille pour la framboise d’été

  • Après la récolte, en août si le plant est malade ou en novembre s’il est en santé. Tailler au sol les tiges de bois sec.
  • Au printemps, éliminer les tiges brisées après les risques de gel. Faucher les drageons excédentaires.

Taille pour la framboise d’automne :

  • Après la récolte, rabattre au sol à la fin de l’automne ou très tôt au printemps. 

Palissage : Maintenir les tiges droites verticalement à l’aide de fils ou de cordes pour éviter que les branches chargées de fruits s’affaissent. 

Maladies et ravageurs : L’anthracnose, la brûlure des dards, la rouille jaune et la verticilliose. 

Insectes nuisibles : les acariens, les anneleurs du framboisier, les drosophiles à ailes tachetées et les pucerons. 

Récolte et bienfaits des framboises

Cueillir les framboises lorsqu’elles sont complètement mûres et qu’elles se détachent de la tige sans effort. Sachez qu’une fois cueillies, elles ne mûrissent plus. Consommez-les le plus rapidement possible.

Les antioxydants présents dans les framboises rouges, noirs ou pourpres sont très élevés. Elles sont riches en vitamine C, en fibres alimentaires et en quercétine et sont une bonne source de caroténoïdes, cuivre, fer, manganèse, phosphore et potassium, tous des éléments clés pour la peau. 

Les fruits s’apprêtent de plusieurs façons :

  • Frais
  • Cuisinés (coulis, sorbet et smoothie)
  • Cuits (confitures, gelée, tartes)
  • Transformés (jus, liqueur, vin)

Conserver les framboises

Rien ne surpasse le goût des framboises fraîches! Et pour encore plus de saveur, sortez-les du frigo une heure avant de les manger. Choisissez les framboises les plus fermes, pas trop molles, et congelez-les pour prolonger la saison et déguster ces délicieux petits fruits même en hiver.  

Réfrigération : Ne se conservent guère plus de 2 à 3 jours au réfrigérateur. Mettre un papier absorbant dans un contenant hermétique et recouvrir d’une couche de petits fruits.
Congélation : Étendre sur une plaque à biscuit et mettre au congélateur. Placer ensuite dans un contenant ou un sac hermétique.
Déshydratation : Rincer les fruits dans une passoire. Étendre uniformément sur le plateau du déshydrateur. Mettre à 48oC pour une durée minimum de 6 heures.