Abonnez-vous à l'infolettre et recevez nos circulaires, nos conseils et nos découvertes horticoles!

Je m'abonne maintenant!

Les fraises sont des petits fruits extrêmement populaires dans le monde entier. Aujourd’hui, les variétés que l’on connaît sont issues d’un croisement entre une fraise d’origine nord-américaine, la fraise de Virginie, et une autre originaire d’Amérique du Sud, la fraise du Chili. 

Choisir les plants

Rien n’est plus facile que de cultiver vos propres fraises. Vivaces et très rustiques, on compte plusieurs centaines de variétés de fraisier. Vous pouvez choisir de les cultiver à partir de graines ou d'acheter de petites plantes prêtes à être transplantées. L'achat de vos plantes représente certainement l'option la plus simple. Il existe essentiellement trois types de plantes parmi lesquelles choisir: remontants, non-remontants et continus. La sélection se fait en fonction des conditions climatiques, du sol et de l’usage.

Les fraisiers remontants (jours longs) :

Faciles de culture, ils sont reconnus pour leurs qualités culinaires. Abondante production de petites fraises en deux temps et sur une longue période, soit de juin-juillet jusqu’au premier gel. 

Les fraisiers non remontants (jours courts) :

Pour ces plants sensibles à la longueur du jour, la production de fraises se produit une seule fois sur une période d'une à trois semaines. Ils produisent les plus grosses fraises et sont les plus populaires. Les fraisiers non-remontants se divisent en trois variétés : hâtives, mi-saison et tardives.

  • Les fraisiers hâtifs : Ils produisent du début à la fin juin. En voici quelques cultivars : Annapolis, Clery, Wendy, Veestar.
  • Les fraisiers mi-saison : Ils produisent de la mi-juin à la mi-juillet. En voici quelques cultivars : Chambly, Généreuse, Jewel, Kent, St-Jean d’Orléans et Saint-Pierre.
  • Les fraisiers tardifs : Ils produisent du début à la fin juillet. En voici quelques cultivars : Albion, St-Laurent, Seascape.

Les fraisiers continus (jours neutres) :

Insensible à la longueur des jours, ils ont une floraison et une production continues, tant que la température le permet. 

Cultiver les fraises

Les plants de fraises se cultivent en pleine terre dans un endroit ensoleillé du potager ou de la platebande. Pour une grosse production, plantez au jardin. Cependant, vous pouvez obtenir d’excellents résultats en pot sur le balcon ou la terrasse, surtout si l'espace est limité. Jardinières, paniers suspendus, sacs géotextiles: vous avez le choix!

Quelques options s’offrent à vous lors de la plantation: en rangs (pour les plants non-remontants, ou les cultivars avec beaucoup de stolons) ou sur une butte (pour les fraisiers continus ou remontants). Les deux façons sont bonnes.

Exposition : plein soleil et mi-ombre
Type de sol : légèrement acide et riches en humus, meuble, toujours frais et bien drainé

Étapes pour la plantation en pleine terre :

Pour la majorité des jardiniers, la plantation se fait généralement au printemps, dès que vous êtes en mesure d'ameublir la terre. De cette façon, les plantes sont bien établies avant l'arrivée du temps chaud en juillet.

  1. Choisir un emplacement plein soleil.
  2. Vérifier que le sol est fertile, riche et bien drainé. 
  3. Ameublir le sol et creuser pour enfouir le plant à la hauteur du collet.
  4. Ajouter un bon compost dans le trou.
  5. Placer la plante dans le trou et étaler les racines sur les côtés du monticule.
  6. Remplir le trou jusqu’à ce que le sol soit au niveau du milieu de la couronne, puis tasser le sol autour des racines.
  7. Bien arroser.
  8. Espacer les plants de 30 cm pour une plantation en butte ou entre 40 et 50 cm pour la culture en rangs.
  9. Ajouter de la paille ou un paillis.

Étapes pour la culture en pot :

Les fraisiers produisent bien en jardinières suspendues ou dans de grandes jarres percées de plusieurs ouvertures. Il est préférable de choisir des variétés remontantes pour de petits espaces ou au balcon.

  1. Choisir un emplacement plein soleil qui offre entre six et huit heures d’ensoleillement. 
  2. Planifier la plantation en contenant lorsque les risques de gel ne sont plus à craindre.
  3. Choisir un contenant (pots et autres) foncé qui se draine bien. Les sacs en géotextile, de type Smart Pot, sont de bons choix.
  4. Préparer un mélange moitié terreau et moitié compost.
  5. Étaler délicatement les racines.
  6. Couvrir de terre, tasser le sol et bien arroser.
  7. L’automne arrivé, laisser dans les sacs de géotextile ou transplanter en pleine terre.

Entretenir les plants de fraises 

Sans être capricieux, les fraisiers nécessitent un entretien régulier. Les soins apportés leur permettront de rester vigoureux et d’assurer une belle production de bonnes et jolies fraises bien juteuses.  

Arrosage : Arroser régulièrement lors de la fructification de sorte que les plants ne manquent jamais d’eau.

Paillage : Étendre un paillis naturel après le repiquage pour cueillir des fraises « propres » et désherber régulièrement.

Fertilisation

  • En pot, bien fertiliser avant et après la récolte avec un engrais naturel.
  • En pleine terre, faire un bon apport de compost avant la plantation. Quatre à six semaines plus tard, répandre un engrais naturel.

Taille : Les plants produisent des tiges rampantes (stolons) qui s’enracinent avec le temps. Ces nouveaux plants prennent l'énergie de la plante principale produisant des fruits plus petits. Pour éviter l’épuisement de la plante et favoriser sa fructification, limiter le nombre de stolons émises par le pied principal au nombre de plants que l’on souhaite pour l’année suivante. 

Protection

  • Au printemps, recouvrir en cas de risque de gel.
  • En hiver, bien recouvrir les plants de paille pour les protéger des rigueurs de l’hiver.

Maladies et ravageurs : L'oïdium (blanc), les taches foliaires, les taches pourpres, la pourriture des racines et la moisissure grise. Les charançons de la racine du fraisier, les drosophiles à ailes tachetés, les vers blancs et les punaises ternes.

Récolte et bienfaits des fraises

Vous avez planté et pris soin de vos fraises pendant un an, et maintenant il est temps de déguster ces belles baies rouges! Les fruits se récoltent dès qu'ils sont bien colorés et qu’ils se détachent facilement. Les fraises ont une texture assez fragile; elles doivent être manipulées avec précaution. Le pédoncule (la queue) est une protection naturelle du fruit. Équeutez-les seulement au moment de les consommer.

Les bienfaits de la fraise sont nombreux. Elles ont des propriétés diurétiques, laxatives et revitalisantes. Ceux qui souffrent de la goutte devraient les privilégier. Source très élevée d’antioxydants, elles sont également riches en fibres alimentaires, en vitamines A, B9 et C, et en manganèse. Saviez-vous que huit grosses fraises contiennent autant de vitamine C qu’une orange? 

Les fruits s’apprêtent de plusieurs façons :

  • Frais
  • Cuisinés (coulis, sorbet et smoothie)
  • Cuits (confitures, gelée, tartes)
  • Transformés (jus, liqueur, vin)

Conserver les fraises

La fraise est un fruit plutôt fragile qu’il est préférable de consommer ou cuisiner fraîche. Il est toutefois possible de prolonger le plaisir de cuisiner des fraises en hiver, mais la congélation altérera sa texture.

Réfrigération : Ne se conservent guère plus de 1 à 3 jours au réfrigérateur.
Congélation : Supportent mal la congélation et la stérilisation.
Déshydratation : Rincer les fruits dans une passoire. Étendre uniformément sur le plateau du déshydrateur. Mettre à 48oC pour une durée minimum de 6 heures.