Abonnez-vous à l'infolettre et recevez nos circulaires, nos conseils et nos découvertes horticoles!

Je m'abonne maintenant!

Les bleuets sont très courants en Amérique du Nord. Des variétés issues de deux espèces sont cultivées : le bleuet à feuilles étroites et le bleuet en corymbe. Quant au bleuet fausse-myrtille, on peut généralement le récolter dans son milieu naturel ou le cultiver dans un jardin fruitier. 

Choisir les plants

La floraison des bleuets présente un attrait horticole intéressant, mais nous les aimons surtout pour leurs fruits savoureux! De plus, ils attirent de nombreux insectes pollinisateurs et autres insectes utiles au jardin. 

Bleuets à feuilles étroites : 

Hé oui ! C’est bien le fameux bleuet du Lac St-Jean! Il s’agit de la variété la plus populaire. Dès le printemps, l’arbuste se couvre de petites fleurs blanches ou rosées en forme de clochette. Cette variété est très productive. Les petits fruits, très sucrés, de couleur bleu foncé, apparaissent à la fin de l’été, soit en août et septembre. 

Plante très résistante aux climats froids, mais sensible aux chenilles et cochenilles.

Hauteur. : 0,45 à 0,6 m 
Largeur. : 1 m
Longévité : plus de 20 ans

Bleuets en corymbe : 

Aussi appelé bleuet géant, il produit de beaux gros fruits un peu plus tôt dans la saison. La forme du buisson, d’une hauteur d’environ 1 à 1,5 m, convient parfaitement à l’autocueillette. Les fruits poussent en grappe sur une période d’environ six semaines, soit de la mi-juillet à la fin août.

Hauteur. : 1 à 1,5 m

Largeur. : 1,2 m (environ)
Longévité : plus de 20 ans

Quelques cultivars de bleuets en corymbe à découvrir : Northland, Bluecrop, Patriot et Duke.

Cultiver les bleuets

Les plants se cultivent en pleine terre dans un jardin ou les platebandes, ou encore, en contenant pour les variétés naines ou pour les enfants. Bien que la culture en pleine terre soit préférable, la culture en pot convient bien aux bleuets à feuilles étroites. Elle permet l’utilisation de variétés moins rustiques et plus productives, et convient bien aux petits espaces. 

Exposition : soleil et mi-ombre
Type de sol : très acide et sablonneux, tourbeux et humide

Étapes pour la plantation en pleine terre :

  1. Planter dès le début du printemps.
  2. Choisir un emplacement plein soleil, à l’abri du vent.
  3. Vérifier que le sol est acide (pH entre 4,2 et 5,2), pauvre, meuble, tourbeux, frais, léger et bien drainé. Ajouter un terreau ou un engrais en fonction de l’analyse de sol.
  4. Bêcher le sol et arracher les mauvaises herbes tout autour de l’emplacement.
  5. Creuser un trou 2 fois plus large et profond que les racines pour enfouir le plant.
  6. Retirer les branches mortes ou endommagées.
  7. Étaler les racines. Celles-ci sont très délicates. Faites attention!
  8. Tasser et couvrir de terre. 
  9. Bien arroser.
  10. Espacer les plants de 1,5 m. 

Étapes pour la culture en pot :

  1. Choisir un emplacement plein soleil qui offre entre six et huit heures d’ensoleillement, bien protégé des vents. 
  2. Planifier la plantation en contenant lorsque les risques de gel ne sont plus à craindre.
  3. Choisir un contenant (pots ou autres) foncé et qui se drainent bien. Les sacs en géotextile, de type Smart Pot, sont de bons choix.
  4. Utiliser un terreau à base de compost et de tourbe de sphaigne.
  5. Acidifier le terreau à l’aide d’une cuillère de souffre en poudre.
  6. Étaler délicatement les racines.
  7. Couvrir de terre et bien arroser.
  8. L’automne arrivé, laisser dans les sacs en géotextile ou transplanter en pleine terre.

Entretenir les plants de bleuets

Une fois mis en terre, les bleuets sont de culture facile. Durant la première et la deuxième année, retirer les fleurs dès qu’elles apparaissent pour permettre au plant de s’établir plus rapidement.

Arrosage : Garder une humidité de sol constante. Le bleuetier ne tolère pas les excès ni les manques d'eau. Éviter d’arroser tard à l’automne, sauf si le sol est très sec.

Désherbage : Arracher les mauvaises herbes tout autour sur une largeur de 60 cm. Ajouter de 5 à 10 cm de paillis au pied des plants. 

Fertilisation : Ces arbustes préfèrent un sol plus ou moins riche à pauvre. Selon le pH du sol, ajouter du sulfate d’ammonium (supérieur à 5,0) ou de l’urée (inférieur à 5,0). À la fin de l’été et à l’automne, on peut fertiliser avec du sulfate de potassium et de magnésium (SulPoMag) dans les mêmes quantités. Pour maintenir l’acidité du sol, ajouter tous les ans une couche de tourbe de sphaigne sur le dessus du sol. L’utilisation d’engrais naturels acidifiants ou de produits à base de soufre est aussi recommandée. 

Protection

  • En été, utiliser un filet contre les oiseaux, juste avant que les fruits deviennent bleus. Retirer après la récolte. 
  • En hiver, installer des clôtures pour protéger les plants du vent, des lapins et des chevreuils.

Taille : Tailler lorsque le plant est en dormance, soit à la fin de l’hiver ou tôt au printemps. Durant les trois premières années, n’effectuer qu’une taille légère. Toujours retirer les branches malades ou endommagées.

Maladies et ravageurs : Plant très résistant, mais vérifier régulièrement pour détecter la présence de chenilles et cochenilles.

Récolte et bienfaits des bleuets

La maturité des fruits du bleuetier dépend de la variété. Vous pourrez savourer les bleuets en corymbe dès la mi-juillet et attendre la fin août pour les bleuets à feuilles étroites. 

Le bleuet est le champion des antioxydants. Il posséderait des vertus santé qui améliorent la mémoire et les capacités motrices. Excellente source de vitamine C, il contient également beaucoup de fibres alimentaires et de potassium. Certaines recherches ont montré que les bleuets réduisent la graisse abdominale et protègent contre l’hypertension.

Les bleuets s’apprêtent de plusieurs façons :

  • Frais
  • Cuisinés (coulis, smoothie)
  • Cuits (desserts, tartes, muffins)
  • Transformés (liqueur, vin)
  • Enrobés (chocolat)

Conserver les bleuets

Faites durer la saison afin de savourer de beaux fruits durant l’hiver. Il est important de choisir des bleuets fermes, charnus et de belle couleur pour les conserver plus longtemps.

Réfrigération : Environ cinq à dix jours. Mettre entre deux essuie-tout dans un contenant hermétique.
Congélation : Rincer les bleuets et les assécher. Étendre sur une grande plaque et mettre au congélateur. Placer ensuite dans un contenant ou un sac hermétique.
Déshydratation : Rincer les bleuets avec du jus de citron et mettre dans une passoire. Étendre uniformément sur le plateau du déshydrateur. Mettre à 48oC pour une durée minimum de 6 heures.