Pour que les soins apportés au printemps portent fruit, il est important d’assurer un entretien régulier de votre pelouse tout au long de l’été, voire même durant l’automne.

Fertiliser

La pelouse, comme toute autre plante, a besoin d’eau, de lumière, d’oxygène et de minéraux. La fertilisation apporte les nutriments nécessaires à la santé du gazon, soit l’azote, le phosphore et le potassium qui ne sont pas fourni pas le sol en quantité suffisante. Effectuée au bon moment, la fertilisation contribue à la santé et la croissance de la plante. Un bon programme de fertilisation tient compte des conditions de croissance et des besoins du sol.

Bénéfices de la fertilisation :

  • Assure un développement rapide en début de saison
  • Assure croissance dense et uniforme
  • Offre une meilleure résistance aux conditions difficiles
  • Permet un bon développement racinaire
  • Assurer l'accumulation de réserves pour bien passer l'hiver.

Tondre

Souvent négligée, la tonte demeure l’activité qui a le plus d’incidences sur la santé de votre pelouse. Effectuée adéquatement, elle réduit les problèmes et assure une croissance vigoureuse. En début de saison, procédez à l’entretien de votre tondeuse et veillez à ce que les lames soient bien affûtées. Évitez de tondre lorsque la pelouse ou le sol est humide, ou en période de canicule.

La bonne hauteur de tonte :

Il ne faut jamais tondre plus du tiers de la hauteur du gazon. La hauteur de tonte idéale se situe entre 6 et 10 cm, selon la saison.

  • printemps et automne : 5 cm,
  • été : de 6 à 8 cm,
  • sécheresse : ne pas tondre, sinon à plus de 8 cm.

L’herbicyclage, c’est quoi ?

L’herbicyclage consiste à laisser les résidus de tonte sur la pelouse, puisqu’ils fournissent un apport nutritionnel substantiel.

Ne jamais :

  • Étendre les résidus de tonte s’ils sont humides
  • Déposer des couches de plus de 0,5 cm
  • Laisser de résidus de tonte s’il y a présence de mauvaises herbes

Arroser

L’irrigation assure le maintien d’un niveau d’humidité adéquat lorsque la pluie se fait attendre. Au Québec, l’arrosage est nécessaire lorsque les périodes de sécheresse sont prolongées sur plusieurs semaines. En moyenne, l’apport devrait être de 2,5 cm d’eau par semaine. Pour le mesurer, placez un contenant sur la pelouse au moment de l’arrosage.

Des besoins en eau qui varient selon :

  • L’espèce du gazon
  • Le type de sol (sablonneux, argileux)
  • La température, l’ensoleillement et les vents

Les signes qu’il faut arroser :

  • La pelouse cesse de pousser
  • La pelouse conserve les traces de pas
  • Certaines sections sont plus foncées ou teintées de gris ou de bleu

Le bon moment :

  • Tôt le matin (entre 4 h et 10 h) ou en début de soirée (entre 18 h et 20 h)
  • 1 fois par semaine si le sol absorbe bien, ou 2 fois si la capacité d’absorption est faible
Partager
Derniers articles