Réaliser vos propres semis est une opération simple et agréable. Sans compter que lorsque les pousses commencent à poindre, vous ressentez la satisfaction du travail bien fait et le plaisir d’avoir, devant vous, une parcelle d’été. Que du bonheur!

Bon à savoir : n’importe quel contenant stérilisé peut convenir aux semis. Cependant, il existe des contenants spécifiquement conçus pour cette opération. Les caissettes avec différentes unités sont idéales pour les semences très fines, tandis que les pots individuels sont parfaits pour les plus grosses graines. Si vous souhaitez produire des cucurbitacées – concombres, citrouilles, courges, par exemple – les godets et les pastilles de tourbe sont d’un grand secours parce qu’on peut transplanter les plants avec le godet, sans endommager les racines.

Pour démarrer vos semis, vous aurez besoin de…

  • Semences
  • Plateau à semis avec divisions et pots de tourbe, selon les espèces
  • Dôme de plastique
  • Terreau artificiel
  • Eau
  • Étiquettes d’identification
  • Vaporisateur
  • Tubes fluorescents pour l’éclairage

Étape 1 : Remplissez

  • Humectez le terreau artificiel avant de remplir vos contenants.
  • Remplissez les contenants avec le terreau. Tassez-le légèrement pour en égaliser la surface.

Étape 2 : Semez

  • Faites tremper dans l’eau les grosses semences pendant plusieurs heures, jusqu’à ce qu’elles soient gonflées. Le trempage n’est pas nécessaire pour les semences très fines ou petites.
  • Répartissez les semences dans le plateau. Vous n’avez pas besoin de recouvrir les semences très fines. Les autres semences doivent être recouvertes d’une épaisseur de terreau ou de vermiculite qui correspond à environ 2 fois leur grosseur.
  • Tassez légèrement puis arrosez sans détremper.
  • Étiquetez vos semis en inscrivant le numéro du sachet et la date à laquelle vous avez semé.

Étape 3 : Favorisez la germination

  • Recouvrez le plateau d’un dôme de plastique transparent.
  • Placez vos semis dans un endroit chaud ou sous l’éclairage artificiel. La chaleur accélère la germination.
  • Lorsque les plantules apparaissent, retirez le dôme et placez le tout à un endroit bien éclairé et aéré.
  • Vos semis ne doivent pas sécher. Vaporisez-les avec de l’eau régulièrement.

Étape 4 : Repiquez

  • Lorsque les plantules présentent 2 vraies feuilles, il est temps de les repiquer dans des plateaux dont les cellules sont plus grandes. Manipulez les pousses par les feuilles; leurs racines sont si fines qu’elles se brisent facilement.
  • Tassez légèrement le terreau autour de la base du plant. Arrosez.
  • Entreposez les plans nouvellement repiqués dans un lieu ombragé pendant quelques jours.

Étape 5 : Assurez le développement des plants

  • Les plants croissent mieux lorsque la température ambiante est de 22 °C le jour et de 18 °C la nuit.
  • Pour renforcer les plants, arrosez-les régulièrement. Laissez sécher la surface du sol entre les arrosages. Trop d’humidité est souvent la cause de maladies.
  • Fertilisez avec un engrais 20-20-20.

Étape 6 : Transplantez

  • Certains plants doivent être transplantés dans des pots plus grands avant d’être exposés à l’extérieur. C’est le cas des géraniums.
  • Avant la transplantation de vos plants dans le jardin ou dans la cour, exposez-les graduellement à des températures plus fraîches pour qu’ils s’y habituent.
  • Une fois que les plants sont transplantés à l’extérieur, gardez-les à un endroit ombragé, en leur donnant un peu plus chaque jour des périodes d’ensoleillement.
  • La température idéale pour les transplanter : une journée fraîche et peu nuageuse.
  • La variété, la marque de la semence et le numéro de sachet, s’il y a lieu
  • La date à laquelle vous l’avez semée
  • Le temps de germination

N’oubliez pas d’étiqueter vos semis!

Reconnaître les variétés en observant les jeunes pousses? Impossible! C’est pourquoi un étiquetage adéquat vous permettra de jeter un œil sur l’évolution de vos semis et de vérifier que leur développement suit son cours normal. Sur les étiquettes, indiquez :

Cultiver vos propres semis vous donnera à coup sûr le bonheur d’anticiper le retour de la belle saison et de déjouer les aléas de notre climat. Même si l’opération est toute simple, demandez aux conseillers de votre jardinerie de vous guider et de vous proposer des produits, du matériel et des variétés de semences. Tout pour démarrer la saison de jardinage du bon pied, quoi!

Partager
Derniers articles