L’ail frais est tout simplement sublime, délicieux et vraiment très facile à cultiver.

Certaines plantes potagères sont difficiles à cultiver. Elles demandent beaucoup de travail et des connaissances particulières pour combler leurs besoins tout au long de leur croissance. C’est le cas, entre autres, des artichauts, des aubergines et du céleri, pour n'en nommer que quelques-unes.

D’autres par contre donnent de bons résultats dès les premiers essais de culture. L’ail fait partie de cette deuxième catégorie.

Quand planter l’ail?

Les bulbes d’ail se plantent au printemps ou à l’automne, mais il est préférable de les planter à l’automne pour avoir des bulbes plus gros à récolter la saison suivante.

Plantez votre ail 4 à 6 semaines avant que le sol gèle, selon votre région. Les racines commenceront à pousser peu après la plantation. C'est voulu : il faut favoriser un bon développement des racines avant que les plants n'entrent en dormance. Si quelques pousses vertes font leur apparition, ce n’est pas grave.

Comment planter l’ail?

L’ail n’est pas une plante exigeante, mais il requiert un sol meuble et fertile légèrement acide (pH 6,5 et 7), et un endroit plein soleil.

  1. Retournez la terre à l'aide d'une fourche
  2. Étalez une couche de 5 à 7,5 cm (2 à 3 po) de matière organique (un mélange mature de compost, de feuilles mortes et de fumier est idéal).
  3. Mélangez la matière organique à la terre
  4.  Tracez plusieurs sillons peu profonds dans le sol, espacés de 20 cm (8 po).
  5. Séparez ensuite une grosse tête d’ail et sélectionnez les plus grosses gousses. Les grosses gousses produisent généralement de plus grosses têtes. Gardez les plus petites gousses dans un bol à utiliser en cuisine.
  6. Placez chaque gousse à 15 à 20 cm (6 à 8 po) d'intervalle dans le sillon
  7. Tenez la pointe de chaque gousse vers le haut (très important)
  8. Enfoncez-la dans le sol à environ 7 à 10 cm (3 à 4 po) de profondeur
  9. Une fois toutes les gousses plantées, replacez doucement la terre à la surface avec vos mains, puis arrosez.
  10. Au bout d'un mois environ, étendez plusieurs centimètres de paillis là où vous avez planté votre ail. Vous pouvez utiliser des feuilles mortes déchiquetées, ou encore, de la paille.
  11. Quand le sol sera gelé, ajoutez encore 5 à 7,5 cm (2 à 3 po) de paillis pour bien isoler le sol.

Au printemps, lorsque le temps se réchauffe et que les jours rallongent, votre ail reprendra vie. Alors débutera le compte à rebours jusqu’à votre première récolte d’ail!

  1. Appliquez un engrais à base d'émulsion de poisson pendant la saison de croissance si le feuillage montre des signes de stress (pointes jaunes). Les plants d’ail ne sont pas très gourmands en eau, mais ne les laissez pas se dessécher.
  2.  Arrosez lorsque le sol est sec jusqu'à un pouce sous la surface.
  3. Fin juin, quand les têtes commenceront à former des gousses; il faudra arrêter l'arrosage.

Ravageurs et maladies

Pour minimiser le risque de parasites et de maladies, mieux vaut appliquer ces quelques consignes de prévention :

  • N'utilisez que du matériel de plantation propre et exempt de maladies.
  • Nettoyez tous les outils utilisés pour la préparation du sol, le désherbage, la récolte et le stockage.
  • Désherbez soigneusement et régulièrement.
  • Tout au long de la saison de croissance, retirez les plants moins robustes; ne les mettez pas au compost.
bouton-trouver-marchand-2018
bouton-consulter-circulaire-2018
Partager
Derniers articles